Spread the love

MagJournal du 16/10/2018

Écrit par Sun-Lay Tan

L’association de l’esplanade des religions et des cultures qui rassemble les communautés bouddhiste, chrétiens, hindouiste, juive, musulmane de Bussy-Saint-Georges ont proposé un gala de la paix, samedi, dans l’église Notre-Dame du Val.  Keo Chantharangsy, responsable de la communication de l’association, explique : « Le gala est la continuité de la première qui avait été proposée en novembre 2015, quelques jours après les attentats de Paris et de Saint-Denis. On essaye de promouvoir la paix. On voudrait répandre à travers le monde l’image du rassemblement de toutes les religions ». Des prières de chaque religion, des chants ont ponctué la soirée. L’hymne à la joie de Beethoven et « Nobody knows the trouble I’ve Seen » ont été interprétés au lever de rideau. Le sketch « Qui veut gagner son paradis » a ensuite amusé le public qui a réuni mille personnes.

Commémorer la paix

Claude Windisch, le président de l’association de l’Esplanade des religions, explique : « La soirée a été décidée pour commémorer le centenaire la fin de la Première Guerre mondiale. Notre association n’arrête pas d’œuvrer pour la paix en expliquant comment on peut y arriver avec le dialogue et la connaissance de l’autre. » Le père Philippe Legrand de la cathédrale de Meaux confie : « Il est important de montrer que nous sommes capables de nous réunir et de vivre ensemble malgré nos différences ».

Le maire de Bussy-Saint-Georges, Yann Dubosc, indique : « Les cinq plus grandes religions du monde sont représentées à Bussy, dans un même lieu. C’est un phénomène unique en France et même, peut-être, dans le monde. Un temple hindou devrait rejoindre l’esplanade d’ici 2021 ». La municipalité souhaite inscrire le lieu au patrimoine de l’Unesco.